Salade pomme fenouil en cuillères

Mis en avant

Oui enfin ! Enfin une recette ! Cela fait des mois que je n’ai pas partagé avec vous de recettes, non pas que je n’en ai pas eu envie, mais surtout que je n’en ai pas eu le temps.salade-pomme-fenouil-foodette

Depuis le début d’année, beaucoup de changements m’ont bien occupée, mais pas d’inquiétude ce sont de bons changements. En effet, je me suis mariée (civilement pour le moment, le « grand » mariage viendra dans quelques mois) et M. Cuisine et moi avons déménagé, cela à fait pas mal de choses à gérer, entre les papiers, les papiers et les papiers, puis ensuite les cartons à faire puis à défaire… Bref, j’avoue que je n’avais plus forcément le courage de prendre mon ordinateur à la fin de ces journées bien remplies, je voulais juste m’allonger et dormir.

L’autre bonne nouvelle dans tout ça, c’est que dans notre nouveau chez nous, il y a… une jolie cuisine, bien plus grande et bien plus belle que l’ancienne (en même temps avec ma cuisine moche de 3m² ce n’était pas compliqué de faire mieux ;) ) Et donc plein de place pour tous mes petits robots et accessoires favoris.
J’ai également une jolie lumière (youpi ! pour les photos) qui me donne envie d’y rester encore plus longtemps et de cuisiner encore pleins de bons petits plats.

Voilà donc, les cartons sont enfin vidés (ou presque) et je peux donc me remettre à cuisiner, tranquillement et à partager avec vous toutes mes nouvelles recettes ! Je suis contente !

La recette que je vous propose, je l’avais faite il y a quelques temps pour Foodette et la voilà enfin sur mon  blog. Ce que j’aime dans cette recette c’est bien sûr sa simplicité, mais surtout ça fraicheur !  Et ça tombe bien car aujourd’hui il fait chaud (profitons-en , il parait que ça ne va pas durer)
Ma petite touche, c’est la coriandre en poudre (on peut aussi y mettre de la coriandre en graine que l’on écrase), je trouve que ça se marie particulièrement bien avec le fenouil. La salade pomme fenouil, peut être préparée à l’avance (dans ce cas surtout bien passer les ingrédients dans de l’eau citronnée pour qu’ils gardent leur belle couleur), j’en ai d’ailleurs mis dans mon bento pour ce midi !

Vous avez un couteau ? Vous avez des pommes et du fenouil ? Alors au boulot ;) !

VN:F [1.9.22_1171]
5.0/5 (1 vote)

Linguine aux palourdes

Mis en avant

Des pâtes, des coquillages… Cela fait partie des plaisirs simples qu’on aime partager. Cette petite recette, c’est M. Cuisine qui l’a réalisée, un soir lors d’un repas entre amis.

linguine-palourdes-2.jpg

La recette est celle de Claire, la plus petite cuisine du monde… ou presque et là dessus nous l’avons suivie les yeux fermés, car je lui fais totalement confiance :) et son blog est clairement un des blogs préféré de M. Cuisine.
Nous avons opté pour une version plus ailées avec de la coriandre, en souvenir de délicieux fruits de mer dégustés à Lisbonne. D’ailleurs, au moment où j’écris ces lignes, la pensée de ce plat fait gargouiller mon ventre !!

C’est une recette parfaite pour recevoir, car on peut préparer en partie à l’avance et ensuite profiter de ses invités ! Youpi !!

Seul drame, et là je dois dire que c’est un vrai drame pour moi : il y a de moins en moins de poissonniers à Paris… Donc trouver des palourdes n’a pas été simple et en plus, il a fallu faire plusieurs poissonniers avant d’en trouver un qui avait des palourdes !!
Cela m’attriste :( je sais que le poisson n’est pas donné, mais quand même, la viande non plus, pourtant on en mange de plus en plus.
Les poissons ( et les fruits de mer) ont le même problème que la viande, les légumes… Il en existe une grande variété, mais on retrouve toujours la même chose partout : du saumon ou du colin, des moules ou des huitres… quel dommage…
Bref, le sujet n’est pas de parler dans ce billet de gaspillage ou d’élevage en masse, même si je vous invite tous à y être sensible, et à prendre un peu de recul sur  votre manière de consommer.

Pour réussir cette recette, choisissez des palourdes bien fraiches et de bonnes pâtes. J’ai une préférence pour les linguine par rapport aux spaghettis, suite a une overdose de spaghetti bolognaise dans mon enfance !
Dernier conseil, pour réussir la cuisson des pâtes et éviter qu’elles ne collent, il faut les cuire dans un grand volume d’eau, pour qu’elles aient de la place. Ajouter de l’huile dans l’eau de cuisson n’a aucun effet ;)

linguine-palourdes.jpg
VN:F [1.9.22_1171]
0.0/5 (0 votes)

Chocolats de Pâques : faites vos oeufs !

Mis en avant

Aujourd’hui c’est pâques, et vous êtes un peu en retard, vous avez oublié d’acheter des chocolats ? Pas de paniqu ! Et si vous les faisiez vous même ?

lapin-paques

Faire ses chocolats c’est vraiment sympa, mais ce n’est pas pour les impatients. En effet il ne suffit pas de faire fondre le chocolat et de le mettre dans les moules. Pour avoir un beau chocolat brillant et croquant, il faut passer par une étape indispensable : le tempérage.

Le tempérage

Késako ? Le tempérage consiste en un certain nombre de températures qu’il faut atteindre successivement, afin que le beurre de cacao contenu dans le chocolat cristallise correctement. Bref on obtient extrêmement stable et donc un chocolat brillant, bien croquant et dur, mais aussi qui se conserve plus longtemps.
D’ailleurs, la couche de blanc qui apparait sur certains chocolat est due à une décristallisation, suite à un changement brutal de température ou tout simplement, parce que le chocolat vieillit.

Et comme dans chaque type de chocolat (et même dans chaque « variété » de chocolat) le dosage en beurre de cacao est différent, les températures à atteindre seront différentes, voilà cependant les température à respecter :

Chocolat noir   45 à 50°C     27°C      32°C
Chocolat au lait   40 à 45°C     23 à 25°C      29 à 30°C
Chocolat blanc   36 à 38°C     23 à 25°C      27 à 28°C

Quel chocolat choisir ?

On peut choisir n’importe quel chocolat, mais pour un bon résultat, je vous conseille du chocolat de couverture. C’est celui utilisé par les pro, mais qu’on trouve maintenant dans de nombreux magasins et sur Internet, en général à partir de 1kg. Il est sous formes de pastilles ou pistoles, qui sont plus faciles à utiliser.
Mes marques préférées : Barry et Valrhona. Ce qui est pratique sur les chocolat Barry, c’est que sur chaque boite est indiquée les températures à utiliser pour le tempérage de chaque chocolat.
Mes adresses :
à Paris, bien sûr, il y a l’incontournable G. Detou, rue Tiquetone. On y trouve du Vahrlona et du Barry
sur Internet :
chez cookshop : chocolat Barry ou chocolat Valrhona
Chez meilleur du chef : chocolat Barry
Chez Cuisine addict : Chocolat Barry

Les ustensiles

La cuisson du chocolat se fait toujours au bain marie, donc il vous faut une petite casserole et une plus grande.

J’utilise un bain marie pour chocolat, qui n’est pas indispensable, mais que je trouve plutot pratique.

Il vous faut ensuite un thermomètre . Classique ou électronique, peut importe, cela dépend de votre budget, mais vous ne pourrez pas réaliser votre tempérage sans lui !

Et pour finir, il vous faut des moules, on en trouve un peu partout sur Internet, par exemple chez Mathon et à Paris, aller faire un tour chez Mora.

Voilà, nous sommes maintenant prêts pour réaliser nos chocolats de pâques !

Recette des Chocolats de Pâques

pour 4 personnes
préparation : 40 min
repos : 30 min

Ingrédients :
400 g de chocolat de couverture

Préparation :
Préparer le bain marie : dans une casserole, faire chauffer de l’eau et mettre dans cette première casserole, une seconde plus petite. Faire chauffer l’eau à feu doux, c’est un peu plus long, mais cela permet de mieux maitriser les températures et d’éviter qu’elles grimpent trop vite.

Remplir un saladier d’eau fraiche et de glaçons.

Faire fondre au bain marie 1/3 du chocolat en remuant, jusqu’à atteindre la 1ère température de tempérage de votre chocolat (chocolat noir : 45 à 50°C / chocolat au lait : 40 à 45 °C / chocolat blanc : 36 à 38°C )
Dès que cette température est atteinte, retirer la petite casserole du bain marie pour la mettre dans le saladier pleins de glaçons et ajouter le chocolat restant afin de stopper la montée en température. Mélanger, afin de faire fondre le chocolat ajouté. Continuer à mélanger jusqu’à atteindre la 2ème température de tempérage (chocolat noir : 27°C / chocolat au lait : 23 à 25 °C / chocolat blanc : 23 à 25°C ).

Une fois cette température atteinte, mettre le chocolat à nouveau au bain marie pour atteindre la dernière température de tempérage (chocolat noir : 32°C / chocolat au lait : 29 à 30 °C / chocolat blanc : 27 à 28°C ). Et stopper à nouveau la montée en température en mettant la casserole dans le saladier de glaçon. Maintenir le chocolat à cette température, en le remettant régulièrement quelques instant au bain marie.

Verser le chocolat dans les moules. A l’aide d’une spatule, racler le surplus de chocolat qui deborde du moule et mettre au réfrigérateur 30 min.

Si vous utilisez des plus grands moules, pour faire par exemple de oeufs ou des poules qui seront creuses, l’opération est un peu plus longue : à l’aide d’un pinceau, recouvrir l’intérieur du moule d’une couche de chocolat (assez épaisse) et placer au réfrigérateur 5 min. Sortir le moule, à l’aide d’un couteau gratter le chocolat qui dépasse du moule. Mettre au pinceau une 2ème couche de chocolat, et répéter l’opération pour au moins encore une couche, en grattant le chocolat qui dépasse du moule à chaque fois.

Pour finir, il suffit d’assembler les 2 moitiés de votre moule, en les collants à l’aide d’un peu de chocolat fondu et de presser les 2 moitiés l’une contre l’autre / Le mieux étant de les laisser dans les moules pendant cette opération si vous le pouvez, cela évite les traces de doigts ! Laisser refroidir 20 min au frais.

Il ne vous reste plus qu’à décorer vos chocolats avec des rubans… selon votre imagination et à vous régaler !

 

VN:F [1.9.22_1171]
0.0/5 (0 votes)

Sauce Amatriciana

Mis en avant

Oui je sais, cette recette ça fait un bout de temps que je dois la mettre, mais comme on dit mieux vaut tard que jamais !

Alors comment vous parler de cette sauce… j’ai envie de dire : « Elle déchire », c’est un peu la sauce à se rouler par terre si ma cuisine était assez grande pour le faire, du coup je me contente de faire des petits tours sur moi même ! (oui mais pas trop vite sinon après on tombe :) , vous ne faisiez pas ça quand vous étiez petits ? )

Et si vous voulez vraiment profiter de cette sauce, faites des pâtes maison ou essayez ma recette de gnocchis.
Vous obtiendrez ainsi un plat qui épatera vos amis. C’est le genre de plat que l’on mange avec un grand sourire, en savourant chaque bouchée et en espérant que cette sensation ne s’arrête jamais.

Dernier point, le choix du piment. Attention, choisissez-le et dosez-le en fonction de vos goûts, pour éviter les mauvaises surprises ;)

Sauce Amatriciana
pour 4 personnes
préparation : 15 min
cuisson : 60 minIngrédients :
12 tranches de pancetta
12 tranches de guanciale
(ou 6 tranches de coppa et 6 tranches de bressaola)
1 tranche épaisse de jambon blanc
1 oignon
1 ou 2 petits piments oiseau (ou 3 piments d’Espelette)
1 boite de 200g de tomates pelées (avec le jus)
25 cl de coulis de tomates
1 feuille de laurier
20 gr de parmesan

20 cl de vin blanc
10 cl huile d’olive

Préparation :
Découper le jambon en petits dés. Découper le reste de la charcuterie en petites lanières.
Écraser le piment pour le réduire en miette.
Émincer l’oignon.

Dans une casserole, faire chauffer l’huile d’olive. Ajouter les charcuteries, jusqu’à ce qu’elles soient bien dorées. Ajouter ensuite l’oignon et le piment.

Quand l’oignon devient translucide, ajouter le vin blanc et la feuille de laurier.
Découper grossièrement les tomates pelées. Lorsque le vin est totalement évaporé les ajouter avec le coulis.

Couvrir et laissez cuire environ 45 min. Juste avant d’arrêter la cuisson, ajouter le parmesan.

Servir sur des pâtes ou des gnocchis.

VN:F [1.9.22_1171]
0.0/5 (0 votes)

Pudding pommes et raisins (avec les restes de pain)

Il nous restait du pain bien rassis, on aurait pu perdre une dent en croquant dedans ! Plutôt que de faire du pain perdu « classique », avec M. Cuisine, nous avons décidé de faire un pudding. Une riche idée !!

pudding-pomme-raisin-tranche

Ce petit pudding est délicatement parfumé et pour lui ajouter un peu de texture (comme ils disent à top chef …) mais surtout parce qu’on en avait envie, on a ajouté quelques tranches de pomme et des petits raisins secs (gonflés dans un peu de rhum, bien sûr). Du lait, des oeufs, du sucre, une toute petite pointe de cannelle et hop le tour était joué ! Il ne restait plus qu’à tasser tout ça dans un moule à charlotte et zou au four.

Résultat : super bon ! Et au final je trouve que c’est plus léger que le pain perdu (c’est différent forcément, c’est pas du pain perdu !)  J’aime beaucoup cette idée d’ajouter des pommes, l’hiver prochain, je le referai en mettant des poires, peut être même qu’en juin, je tenterai avec des abricots ! Il va falloir que je pense à oublier du pain dans un coin… ( j’aime assez l’idée de penser à ….oublier)

Et j’aime ce pudding, je le trouve beau ! Il est si loin des desserts parfaits, brillants, lisses, sans une miette qui dépasse. Il est vrai, il a du goût, il est bon  et on sait qu’on va se faire plaisir en le dégustant. Bref il a du caractère (comme un bon fromage quoi…. mais version sucrée).
C’est ce type de recettes que j’ai envie de partager sur mon blog, pour leur simplicité et leur authenticité, des recettes qu’on ne fait pas pour impressionner les autres, mais pour partager tout simplement. Des recettes qu’on fait, qu’on modifie selon son humeur, le contenu de ses placards… Bref des recettes qui vivent, pas des recettes qui sont botoxées, liftées, empaillées ou je ne sais quoi d’autre …

Je laisse là mes réflexions psycho-culinaires pour en arriver à la recette ! Vous verrez c’est très simple, ça se garde quelques jours, mais essayez de le goûter encore un peu chaud à la sortie du four, c’est encore « plus mieux bon »

pudding-pomme-raisin

VN:F [1.9.22_1171]
0.0/5 (0 votes)

Truites au four

Il fait beau (bon ok ça dépend des jours), c’est le printemps et on a envie de plats légers, frais et faciles. Alors je vous propose une petite truite au four !
Cela faisait très longtemps que je n’avais pas mangé de truite et vraiment je me demande pourquoi je n’en fais pas plus souvent.truite-four

La truite c’est un super poisson, pas très cher, il est tendre avec un goût très doux. Certes il y a des arêtes, mais personnellement ça ne me pose pas de problème, c’est un poisson (et du vrai) donc c’est normal (mais je comprends que pour des enfants ça puisse être gênant). La truite se cuit très facilement au four en 15 minutes à peine. Bref, qu’est-ce que vous attendez pour en manger ? Moi en tout cas c’est certain, je vais en faire vraiment plus souvent.
Pour accompagner ma petite truite printanière, j’ai mis quelques petits champignons de paris (directement dans le plat avec les truites) et j’ai fait cuire à part quelques fèves et hop le tour était joué !

Je suis très poisson depuis toute petite, on en a toujours mangé souvent à la maison et on adorait ça. On a eu la chance de pouvoir goûter un tas de bons poissons (et pas juste du poisson pané carré !) Et la truite fait partie de ces poissons que l’on mangeait souvent… avec des amandes, du beurre et un trait de citron… tout simplement un délice ! Ralalala, je revois ce petit beurre , ces amandes grillées et craquantes… miamiam

Bon, c’est pas le tout, mais voilà enfin la recette des truites au four ;)

truite-four-3

truite-four-2

VN:F [1.9.22_1171]
0.0/5 (0 votes)

Lotte à l’armoricaine

Après une longue absence, désolée, me voilà de retour avec pas mal de recettes en stock que je n’ai pas eu le temps de publier !

Pour commencer, je vous propose la lotte à l’armoricaine. C’est la recette de ma maman, celle qu’elle nous faisait quand nous étions enfants et je suis très fière de moi, car j’ai obtenu exactement les goûts dont je me souvenais.
J’adorais vraiment cette recette avec sa sauce si parfumée, je n’en laissais pas une goutte et je dois dire que c’était assez magique lorsque je l’ai refaite, c’était un peu comme faire revivre des souvenirs.
lotte-armoricaine

La mémoire des goûts, des odeurs est celle qui m’étonnera toujours le plus, et j’y ai toujours été sensible. Une odeur de poireaux et je me revois sur la table de la cuisine en train de faire mes devoirs. J’aime tremper mon doigt dans la pâte à quatre-quarts, cela me rappelle mes anniversaires et l’odeur des bougies revient en même temps. Je passe à côté d’un arbre couvert de mirabelles chauffées par le soleil et je me revois courant pieds nus dans le jardin (et me faire piquer le pied par une abeille, ce qui m’arrivait souvent !) J’aime le fait qu’une odeur vous saisisse et fasse ressortir subitement des souvenirs inattendus, oubliés…

Je m’éloigne un peu du sujet :) Cette recette est très simple et savoureuse. Elle est parfaite pour recevoir parce que devinez quoi ? Vous pouvez la faire la veille, car c’est encore meilleur réchauffé ! Et pour la cuire, j’utilise une cocotte en fonte, une cocotte staub que j’adore aussi, parfaite pour ce genre de plat.

Pour la lotte, mon poissonnier me l’avait déjà préparée. Il a enlevé l’arête et coupé la lotte en morceaux assez gros, mais il m’a remis de gros morceaux d’arêtes en plus après, que j’ai mis dans la cocotte pour parfumer mon plat (mais qu’il faut retirer à la fin de la cuisson, je ne suis pas sûre que quelqu’un ai envie de manger l’arête) La lotte a l’avantage de ne pas avoir de petites arêtes, mais une grosse arête centrale (qui ressemble plus à un os en fait ).
Ma petite astuce pour le bouquet garni : j’utilise un grand sachet à thé que je rempli avec une feuille de laurier, un peu thym et de romarin, du persil… en fonction de ce que j’ai sous la main. Ca marche comme une infusion et c’est plus facile à récupérer à la fin de la cuisson !

Dernier point avant la recette, pour accompagner la lotte à l’armoricaine, rien de mieux qu’un peu de riz, mais des pommes de terres vapeur peuvent aussi être très bien ou un peu de boulgour pour changer un peu.

lotte-armoricaine-cocotte

VN:F [1.9.22_1171]
5.0/5 (1 vote)

Hachis parmentier

VN:F [1.9.22_1171]
4.5/5 (2 votes)
Voilà un grand classique, une recette qui plait à tout le monde. Et une fois n’est pas coutume, c’est à nouveau une recette de M. Cuisine :)
Cette version qui n’utilise presque pas de viande hachée est tout simplement délicieuse, la viande est parfumée et surtout n’est pas sèche.

hachi-parmentier-1

En semaine ou le week-end, c’est toujours le plat parfait. On peut le préparer à l’avance, puis le réchauffer (c’est encore meilleur), on peut même le congeler. Bref, vous avez du monde ce week end et vous voulez profiter de vos invités ? préparer un hachis la veille ! Vos enfants ont un appétit d’ogre les soirs de semaine mais vous n’avez pas le temps de cuisiner ? décongelez un hachis parmentier que vous avez préparé il y a plusieurs jours !

Vous êtes tout seul, vous rentrez d’une journée de boulot et vous n’avez pas envie de cuisiner juste pour vous ? Sortez un petit hachis du congelo (oui vous aurez préparé quelques portions individuelles ;) )

hachis-parmentier-2
Le hachis fait partie de ces plats réconfortants, simples qui nous rassurent et qui sont pleins de nostalgie (non il ne faut pas penser au hachis de la cantine !! beurk).

J’ai aidé M. Cuisine à dresser le plat. J’ai utilisé une poche à douille pour dresser la purée sur le hachis, avec une grosse douille cannelée, mais bien sûr, on n’est pas obligé de faire ça ! On peut tout simplement étaler la purée sur la viande avec une cuillère et lisser avec le dos de la cuillère, ça sera tout aussi bon !

hachis-parmentier-3

 

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (2 votes, note moyenne : 5,00 out of 5)

VN:F [1.9.22_1171]
4.5/5 (2 votes)

Jus de pomme chaud aux épices

Le jus de pomme chaud aux épices est une délicieuse boisson à siroter les longues après-midi d’hiver au coin du feu !

jus-pomme-epices
Cette boisson ressemble au vin chaud, mais sans alcool bien sûr. J’aime beaucoup cette recette parce que les épices, le miel et le jus de pomme se mélangent parfaitement. J’en prépare 1,5 L environ, nous en buvons puis nous mettons le reste dans une bouteille en verre (style bouteille de limonade), puis lorsqu’il est refroidi, je le mets au frigo. Le jus se conserve sans problème 1 semaine. Et comme ça, quand on rentre d’une journée de travail, d’une balade dans le froid, il nous suffit d’en verser dans des tasses et de les réchauffer au micro-ondes !
Accompagné de petits biscuits de Noël (par exemple d’étoiles à la cannelle) c’est tout simplement à tomber.

Profitez donc des fêtes de fin d’année pour essayer, pour partager cette recette avec votre famille ou si vous avez déjà repris le travail, emportez-en une bouteille au boulot pour votre pause de l’après midi !

jus-pomme-epices-2

 

VN:F [1.9.22_1171]
5.0/5 (1 vote)